contact@collobrieres-tourisme.com

 | 04 94 48 08 00

Language Version
Language Version
Language Version
Language Version

Office de tourisme de Collobrières

Capitale des Maures

La Fête des Châtaignes

dimanche 15 octobre
dimanche 22 octobre
dimanche 29 octobre 2017

LES MAURES
TERRE DE CASTANEÏCULTURE

La châtaigneraie des Maures s’étend sur plusieurs communes du département du Var : Collobrières, la Garde-Freinet, les Mayons, Pignans, Gonfaron.

Introduite dans les Maures au Xème siècle par les premiers Chartreux, la castanéïculture permit à une population abondante de survivre dans des contrées déshéritées, la châtaigne constituait en effet la seule nourriture pendant une grande période de l’année.
Mais les châtaigneraies, mal entretenues, dépérirent. La main d’œuvre manquait pour ce travail ingrat et la production passa de 4000 tonnes au début du siècle à 500 tonnes en 1980. Les vergers affaiblis ne purent résister à la maladie et le chancre du châtaignier fut sur le point d’anéantir cette culture millénaire.

Aujourd’hui, la châtaigne constitue une des principales cultures et productions du massif des Maures, notamment à Collobrières, où elle occupe 900 hectares.

Chaque année au moment de la récolte, sont organisées à Collobrières, les Fêtes de la Châtaigne. Se déroulant les trois derniers dimanches d’Octobre, elles rassemblent de nombreux artisans qui exposent leur savoir-faire. C’est une fête de terroir : un grand marché d’artisans, de producteurs, d’artistes sélectionnés selon des critères rigoureux. Ils sont 100 à 150 exposants. C’est une manifestation de qualité qui contribue à favoriser l’activité économique et agricole de Collobrières, commune rurale du Massif des Maures, et ainsi renforce la fixation de sa population dans le village. Depuis 1982, cette manifestation draine chaque année de nombreux visiteurs (plus de 30 000 en 2006).

exposer

programme

Châtaigne ou marrons ?
Si l'on pose cette question élémentaire au châtaignier, il nous donnera une réponse ambiguë, car tout châtaignier produit à la fois châtaignes et marrons en plus ou moins grande proportion et plus ou moins grosses, selon les variétés. Si l'on se tourne vers le confiseur ou le scientifique, le fruit appelé châtaigne est un fruit cloisonné, c'est à dire qu'une petite peau (tan) traverse et divise le fruit (un peu comme une noix), le marron est au contraire un fruit non cloisonné, il reste entier une fois décortiqué. Le châtaignier produira des châtaignes si la proportion de fruits cloisonnés est supérieure à 12%, il produira des marrons si cette proportion est inférieure à 12%.

Pour garder à cette forêt toute son authenticité et son parfum de liberté, la clôture en est presque toujours absente. Pourtant la forêt a toujours un propriétaire. Il est alors important de respecter tous ces hommes pour leur effort à entretenir et sauvegarder la culture de la châtaigne.

Votre navigateur (Internet Explorer 8) est trop ancien pour vous permettre de visualiser notre site dans de bonnes conditions.

Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou d'installer
l'un des navigateurs internet GRATUITS suivant :
Firefox - Chrome - Safari - IE9

Confirmation...